La reconstruction

Le 15 décembre 1959 , le Parisien Libéré a titré " Sous un soleil radieux , Fréjus est le plus vaste chantier d'Europe".

La catastrophe de Malpasset a eu de graves conséquences sur le devenir agricole de Fréjus.
3200 Hectares de terres cultivées portant la vigne et le pêcher ont été détruits.
La valeur spéculative des terrains a crû. La production du vin a chuté . Elle est passée de 45000 hl avant
Malpasset à 12300 hl en 1993 . Les serres sont en diminution.
Le Reyran a été canalisé par un cours bétonné.

Reyran 2

La plupart des terrains le long du Reyran sont devenus des surfaces en jachère.

La vocation agricole ancestrale a cédé le pas au tourisme.

Des plages ont été aménagés sur 4 kilomètres 500 de Saint-Raphaël à Saint-Aygulf , quartier qui a été équipé d'un petit port de plaisance.

Des terrains privés ont été réquisitionnés pour construire 150 logements au Parc Bellevue afin de reloger de façon définitive les sinistrés.

La ville de Fréjus qui n'était qu'un bourg rural de 9000 habitants au moment de la catastrophe s'est étendue dans tous les sens . De nouveaux quartiers sont nés comme celui de Villeneuve entre le centre ancien et l'ancienne base aéronavale . Aujourd'hui , Fréjus compte 48000 habitants.